Actualités

Cinéma méditerranéen


Du 20 au 28 octobre, c'est le Festival de cinéma méditerranéen à Montpellier. À bientôt quarante ans, il met aujourd'hui la jeunesse et l'enfance à l'honneur. Et poursuit son travail de mise en lumière des cinémas émergents en consacrant une large partie de sa programmation à la jeune garde du cinéma algérien.

Des cinéastes issus des printemps arabes, des nouvelles vagues créatives et inventives, qui contournent les difficultés économiques et politiques, dénoncent et racontent … Rencontre avec un cinéma algérien foisonnant, dont vous pouvez retrouver quelques pépites sur bed.bzh. Notamment celles de Mehdi Lallaoui et Habiba Djahnine, réalisatrice, auteure et poète. Mais aussi les tours et détours d'une série de projections nomades avec René Vautier, ou des dialogues émouvants entre les générations, avec La langue de Zahra ou le court métrage J'ai habité l'absence deux fois … et plus encore à la page Berbères !

Rencontres internationales du cinéma des Antipodes


C'est à Saint-Tropez, du 9 au 15 octobre. Une semaine de cinéma dramatique ou déjanté, documentaire ou animé, tout droit venu de l'autre bout du monde, aux antipodes : Australie et Nouvelle-Zélande. Pour la quatorzième édition, les rencontres internationales du cinéma des antipodes font la part belle aux peuples autochtones.

Zoom cette année sur le cinéma maori, peu connu mais pétillant d'humour et d'humanité. Et sur la création cinématographique aborigène en Australie. Retrouvez par exemple un film de Rachel Perkins, réalisatrice aborigène du très beau Bran Nue Dae, qui fait écho à « La Complainte de Jimmie Blacksmith » de Fred Schepisi, sélectionné au Festival de Cannes en 1978. Deux aventures initiatiques à la recherche d'une culture bafouée. Qui aujourd'hui trouve sa place au musée de St Tropez, pour une exposition dédiée à l'art aborigène. Pour prolonger le plaisir de l'errance sur la piste des rêves, regardez Walkabout, de Nicolas Roeg sur bed.bzh...

Autochtones, résistances et rock'n'roll


Du 5 au 14 octobre se tiendra à Nantes, Paris et la Turballe la 8ème édition du festival Ciné Alter'natif, porté par l'association De la Plume à l'Ecran. Entièrement dédié à l'art et au cinéma autochtones, il s'attache à diffuser des films réalisés ou produits par des Amérindiens. Cette année, une thématique qui fait la part belle à la musique : résistances et rock'n'roll …

Une programmation riche qui multiplie les regards sur le sujet. Et une majorité de films réalisés par des femmes. Des invités, des rencontres et des débats à l'issue de chaque séance. De nombreux longs-métrages en exclusivité française, et pour la première fois, des pépites venues du Groenland. Mais aussi un concert et des expositions. Diversité des regards, des luttes, des musiques … le festival Ciné Alter'natif, une semaine foisonnante, fenêtre ouverte sur le bouillonnement de la créativité autochtone. Et si vous ne pouvez vous y rendre, nous vous invitons à arpenter les pages Amérindiens et Peuples de l'Arctique de bed.bzh pour découvrir le dynamisme de ces cinémas.

Les autochtones de la république


Une fois n'est pas coutume, on vous propose aujourd'hui des images … radiophoniques. Ecoutez Voyage en Terre d'Outre Mer, une série France Inter produite par Anne Pastor, membre du GITPA. La parole, l'école, les femmes ou la justice : focus sur Mayotte, la Nouvelle-Calédonie ou la Guyane, territoires oubliés de la république.

Amérindiens de Guyane, insulaires des Caraïbes, de Nouvelle-Calédonie ou de Mayotte : partout, les peuples autochtones de la république française se battent pour leurs droits. Cette série documentaire leur donne la parole et dresse le portrait de ces citoyens français en lutte pour leur reconnaissance. L'occasion de se replonger aussi dans les images de bed.bzh: en Guyane sur le fleuve Maroni ou avec les indiens Wayanas, avec les réfugiés à Mayotte, ou au cœur des questions de société en Nouvelle Calédonie avec La mutation du crabe de cocotier. Autant d'images d'une diversité nationale trop souvent oubliée …

Tous à Toile !


Du 15 au 17 septembre, l'association Tous à Toile organise à Pont-Aven la deuxième édition du festival La Toile en Vrac : en un mot, des images. Filmées, graffées, photographiées, peintes, sérigraphiées, sculptées …« une aventure picturale explosive et pigmentée », en présence de réalisateurs et d'artistes pour confronter les regards et les pratiques.

Des projections en plein-air, des rencontres avec des réalisateurs, une exposition collective, autour du graff, de l'animation ou de la danse … Un festival qui se questionne et interroge notre rapport à l'image. Qui privilégie la rencontre et l'expérience, et se nourrit de toutes les disciplines qui portent un regard sur le monde ! Le samedi 16, une rencontre avec Jean-Louis le Tacon, réalisateur interviewé sur bed.bzh, autour de Cochon qui s'en dédie. Et l'occasion de découvrir notre teaser et d'échanger ! Un festival à découvrir, et à soutenir !