Article

Amaïa et Morgane


Amaïa et Morgane sont deux gourmandes voyageuses, à la recherche des singularités de la vie. L'amitié et la curiosité sont le terreau de leur Carnet de voyage au Rohjelat.

C'est à Gasteiz, en Euskadi, lors des rencontres HIGA de locuteurs en langues minorisées qu'elles passent une première fois du temps à s'interroger sur leurs langues respectives : le breton pour Morgane, le basque pour Amaïa. Celle-ci l'enseigne à Berlin tout en apprenant le kurde kurmandji. Morgane, elle, se passionne pour le cinéma iranien. Il faut qu'elles se revoient !

Comment naissent les aventures qui vont vous marquer ? C'est aussi un peu le sujet de ce webdocumentaire à la forme toute simple, mais réjouissante. Si l'on reste un peu sur sa faim avec les entrevues filmées, les photos et les dessins et croquis nous ont largement conquis. Et l'enthousiasme des deux autrices n'y est pas pour rien.

Le webdocumentaire nous embarque au Kurdistan iranien, le Rohjelat, mais la quête des deux jeunes filles est bien autant une interrogation sur leurs propres langues minorisées, en Europe, que sur les combats des Kurdes au quotidien. Chaque rencontre est prétexte à s'interroger sur leurs propres identités. Miroirs prolifiques...

Musiciens de Kermanshah, acteurs d'un tourisme rural durable à Satyani, activistes à Marivan, étudiant.es à Sanandaj. Merveilleuse auberge de jeunesse à Téhéran. Puissance des rencontres inopinées comme avec Shilan, documentariste iranienne.

Leur conclusion ? Les langues qui n'apparaissent pas sur les cartes, celles qui ne se plient pas aux frontières sont celles qui touchent le plus les gens...