Article

Helvètes underground


Honneur à notre partenaire « historique » : le Festival de cinéma de Douarnenez se dirige sereinement vers sa 44 ème édition, à l'ombre des montagnes de Suisse. Helvètes Underground, c'est le titre clin d'œil retenu pour cette sélection qui fera la part belle à des réalisateurs, dont nous Français, ignorons souvent les noms et la filmographie. Parmi les plus connus, on se souvient de Alain Tanner et sa Salamandre, de Claude Tanner pour L'invitation. Jean-Luc Godard n'est pas non plus un inconnu...

A côté de cette section de films, on retrouvera le foisonnant cinéma de Bretagne dans la section Regards d'ici, les films consacrés aux Questions de genres, une section Jeune Public savoureuse, et le Monde des Sourds qui explore depuis 2009 cette culture minorisée.

Autant de revendications, autant de mondes qui s'ouvrent, se côtoient, s'interrogent et s'enrichissent. Loin de prétendus replis, le festival de Douarnenez est un archipel de visions du monde, un Tout-Monde qui fait sourire Edouard Glissant, sur la crête des nuages...

 

Sur le versant helvète, ils sont légion à explorer toutes les facettes de leur petit pays si créatif : une société qui se joue des clichés ( que nous aimons particulièrement leur coller sur le dos ), qui interroge sans faillir la démocratie, qui allie poésie des langues et lieux alternatifs. Le volet littéraire nous emmènera à la rencontre de ce multinlinguisme, surprenant pour notre système centralisateur français. Débats et palabres du matin reviendront sur de nombreux aspects de cette société suisse : la structure politique du pays avec confédération, cantons, communes, les processus démocratiques avec la permanence des consultations, la place des femmes, la prise en compte des immigrés, les alternatives. Expositions, concerts, ateliers, et même le bar à vins avec bons crus des vignes bordant le Lac Léman, plein d'auyres occasions de mieux comprendre nos voisins suisses !

 

Quelques titres comme autant d'appels d'air : Le génie helvétique de Stéphane Bron, La forteresse de Fernand Melgar, L'enfant d'en haut de Ursula Meier, Chronique des haut-plateaux de Christophe de Ponfilly, Belle de nuit, Grisélis Real de Marie Eve de Grave, De la cuisine au parlement de Stéphane Goël...