Actualités

BCD a dix ans, fêtons-les !


Nous sommes vivants, nous dansons ! C'est ainsi que BED a voulu apporter sa petite pierre au gigantesque édifice de Bretagne Culture Diversité, l'association qui a permis la création de BED en 2013, mais qui a aussi entrepris et réussi quantité d'autres chantiers ces dernières années. Puisque, pour notre part, nous parlons cinéma et tentons de le faire rimer avec diversité culturelle, nous proposerons ce vendredi 23 septembre, une séance autour de la danse, de la Bretagne au Caucase, au cinéma Le Rex de Pontivy. Séance à 18H30, en accès libre.

Les films proposés nous permettront d'arpenter le site BED, mais surtout de nous en mettre plein les mirettes, et de nous laisser émus, sans aucun doute. Au menu, un extrait de Treizhourien, de Thierry Salvert et Kenan an Habask, suivi du clip musical Turbo sans visa, tout en startijenn, qui dit la diversité de ce monde. Puis Mylène Sauloy, la réalisatrice invitée pour accompagner son film Danse avec les ruines, nous dira ce qui l'a poussée à aller en Tchétchénie à maintes reprises, filmer la guerre, et au creux de la guerre, ces habitants meurtris mais dignes. La documentariste, qui a tourné dans les ruines de Grozny à l'automne 2001, n'a qu'une idée en tête : nous montrer comment la culture, la danse en particulier dans ce cas, nous aide à rester debouts dans les moments les plus difficiles. Nous sommes vivants, nous dansons ! Pari gagné !

Le reste du programme de ce week-end anniversaire, conférences, ateliers et moments conviviaux, est à retrouver ici.

Longue vie à Bretagne Culture Diversité !

 

Fêter les Passeurs d'images et de sons en Morbihan


La Fête annuelle des Passeurs d'images et des sons se déroulera à Sérent, en Morbihan, ce vendredi 9 et samedi 10 septembre 2022. Cette association œuvre depuis des années à une expression citoyenne et participative, notamment par le biais d'initiation et de formations à l'audio-visuel. Des professionnels, parmi lesquels Régis Blanchard et Françoise Bouard, accompagnent les formations et les projections tout au long de l'année.

 

Le premier soir, vendredi 9, sera l'occasion de découvrir en plein air la nouvelle série de films réalisés en atelier sur le thème « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? ». Cinq court-métrages documentaires réalisés par des cinéastes débutants avec des réalisateurs professionnels, sur le thème des solutions que les uns et les autres tentent de mettre en place dans ces temps troublés.

 

Le lendemain, samedi 10 septembre, rencontre avec la réalisatrice sonore Sophie Berger dès 9H30.

 

Sophie Berger raconte avec le son sous toutes ses formes, parce que le son parle au corps et à l’imaginaire de chacun. Sophie travaille pour le spectacle vivant, la radio, les installations, les musées et autre projet sonore.

9H30 : lors d’un temps d’échange, Sophie présentera son travail documentaire et son élaboration.

17H00 / Documentaire sonore de 35' en plein air : RAPA NUI, immersion sonore dans l’île de Pâques, suivi d’un échange avec la réalisatrice.

19H00 / Apéro spectacle, Ramdam dans la nature, comédie musicale avec la Compagnie Les Embobineuses de Sérent

20H00 / Concert avec les Tart'a gueules, chorale féminine drôle et engagée

21H30 / Projection plein air : L’énergie positive des dieux, un film de Laetitia Møller – 70'

Leur musique est une déferlante de rock électrique. Leurs textes assènent une poésie sauvage. Accompagnés de quatre musiciens, Stanislas, Yohann, Aurélien et Kevin sont les chanteurs du groupe Astéréotypie. Issus d’un institut médico-éducatif accueillant de jeunes autistes, ils dévoilent sur scène leurs univers détonants, encouragés par Christophe, un éducateur plus passionné d’art brut que de techniques éducatives. Leur aventure collective est un cri de liberté.

 

Helvètes underground


Honneur à notre partenaire « historique » : le Festival de cinéma de Douarnenez se dirige sereinement vers sa 44 ème édition, à l'ombre des montagnes de Suisse. Helvètes Underground, c'est le titre clin d'œil retenu pour cette sélection qui fera la part belle à des réalisateurs, dont nous Français, ignorons souvent les noms et la filmographie. Parmi les plus connus, on se souvient de Alain Tanner et sa Salamandre, de Claude Tanner pour L'invitation. Jean-Luc Godard n'est pas non plus un inconnu...

A côté de cette section de films, on retrouvera le foisonnant cinéma de Bretagne dans la section Regards d'ici, les films consacrés aux Questions de genres, une section Jeune Public savoureuse, et le Monde des Sourds qui explore depuis 2009 cette culture minorisée.

Autant de revendications, autant de mondes qui s'ouvrent, se côtoient, s'interrogent et s'enrichissent. Loin de prétendus replis, le festival de Douarnenez est un archipel de visions du monde, un Tout-Monde qui fait sourire Edouard Glissant, sur la crête des nuages...

 

Sur le versant helvète, ils sont légion à explorer toutes les facettes de leur petit pays si créatif : une société qui se joue des clichés ( que nous aimons particulièrement leur coller sur le dos ), qui interroge sans faillir la démocratie, qui allie poésie des langues et lieux alternatifs. Le volet littéraire nous emmènera à la rencontre de ce multinlinguisme, surprenant pour notre système centralisateur français. Débats et palabres du matin reviendront sur de nombreux aspects de cette société suisse : la structure politique du pays avec confédération, cantons, communes, les processus démocratiques avec la permanence des consultations, la place des femmes, la prise en compte des immigrés, les alternatives. Expositions, concerts, ateliers, et même le bar à vins avec bons crus des vignes bordant le Lac Léman, plein d'auyres occasions de mieux comprendre nos voisins suisses !

 

Quelques titres comme autant d'appels d'air : Le génie helvétique de Stéphane Bron, La forteresse de Fernand Melgar, L'enfant d'en haut de Ursula Meier, Chronique des haut-plateaux de Christophe de Ponfilly, Belle de nuit, Grisélis Real de Marie Eve de Grave, De la cuisine au parlement de Stéphane Goël...

 

 

 

Le Festival Anako, dans la Vienne.


Il est des lieux en France où le cinéma ethnographique a encore une belle place. C'est le cas à Loudun, en Vienne, avec la 8ème édition du Festival Anako, qui se tiendra du 23 au 28 juin 2022. Des préludes, sous formes de projections avec débats, ont déjà eu lieu à Saumur, Chatellerault, Angers, Chinon... Un programme qui fait la part belle à l'ethnographie, à découvrir sur le site de la Fondation Anako .

 

Au menu, Terra libre de Gert Peter Bruch portraitise le cacique Raoni et ses combats pour l'Amazonie et le reste du monde ; Kumbh Mela, la fourmilière des Dieux de Lionel Isy-Schwart nous emmène en pélerinage avec les Hindous ; Patutiki de Christophe Cordier explore le tatouage aux Marquises. Un film classique pour revenir aux fondamentaux de la construction du racisme, Sauvages les zoos humains de Bruno Victor-Puyebet et Pascal Blanchard. The rise de Stéphanie Gillard accompagne la chevauchée annuelle des militants Sioux ; Le rêve brisé des Aborigènes est un montage d'archives de Betty et Jacques Willeminot, des années 1960. Pour les amoureux des langues, Et si Babel n'était qu'un mythe de Sandrine Loncke offre le portraait de Florian Lionnet , linguiste quia choisi de travailler sur le laàl, isolat linguistique du sud Tchad... Bien d'autres films encore, pour porter un regard singulier sur nos mondes.

 

Pépites d'Etonnants voyageurs


Le Festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo, au côté de rencontres et débats foisonnants, concocte chaque année une sélection de films, essentiellement documentaire, qui est de très belle tenue ! Nous avons un peu défriché leur sélection de 45 films et entrevu de jolies pépites, montrées entre le 4 et 6 juin 2022. Parmi eux, Akeji, le souffle du vent de Mélanie Schaan et Corentin Leconte, chronique sereine d'un couple de Japonais au sein des profondes forêts. Avant que le ciel n'apparaisse de Denis Gheerbrandt et Lina Tsrimova mêle l'histoire d'une région du Caucase colonisée, la Tcherkèssie ; le portrait lumineux du peintre Rouslan Tsrimov ; et l'épopée des Nartes, peuple mythique. Sur le versant de la pensée Caraïbes, le film Frantz Fanon, trajectoire d'un révolté de Matthieu Glissant revient sur les fondamentaux de Fanon, entre Martinique, Saint-Germain des Prés et Algérie. Un autre penseur martiniquais est à l'honneur avec Patrick Chamoiseau, ce que nous disent les gouffres de Jean-François Raynaud, Yves Campagna et Bruno Guichard. Pour les amoureux du monde inuit et des paysages arctiques, Les harmonies invisibles de Laurent et Vincent Marie nous emmène sur, mais aussi sous la banquise. Enfin, Mission E-TY de Marie Hélia nous invite à une remontée dans le temps en Bretagne, grâce aux images de la Cinémathèque de Bretagne et au talent de monteuse de Emmanuelle Pencalet. Que de beaux moments !